RGPD : Quelles nouvelles responsabilités pour les sociétés ?


Depuis l’entrée en vigueur du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) en mai 2018, les entreprises et organisations doivent faire face à de nouvelles obligations en matière de protection des données personnelles. Cet article vise à vous informer sur les principales responsabilités qui incombent désormais aux sociétés en vertu du RGPD et à vous donner des conseils pour vous mettre en conformité avec cette réglementation.

Les grands principes du RGPD

Le RGPD est un règlement européen qui a pour objectif de renforcer la protection des données personnelles des citoyens européens. Il s’applique à toutes les entreprises et organisations, qu’elles soient basées dans l’Union Européenne (UE) ou non, dès lors qu’elles traitent des données personnelles de résidents européens. Les grands principes du RGPD sont les suivants :

  • Responsabilité : Les entreprises sont tenues de mettre en place des mesures techniques et organisationnelles appropriées pour assurer la protection des données personnelles qu’elles traitent.
  • Minimisation des données : Les données collectées doivent être limitées au strict nécessaire pour accomplir l’objectif poursuivi par le traitement.
  • Consentement éclairé : Les personnes concernées doivent donner leur consentement libre, spécifique, éclairé et univoque pour que leurs données soient traitées.
  • Droit d’accès, de rectification et d’opposition : Les personnes concernées disposent de droits leur permettant de contrôler l’utilisation de leurs données personnelles.
  • Transparence : Les entreprises doivent informer les personnes concernées de manière claire et compréhensible sur la manière dont leurs données sont collectées, traitées et protégées.

Les nouvelles responsabilités des sociétés

Le RGPD introduit plusieurs nouvelles responsabilités pour les sociétés en matière de protection des données personnelles. Parmi les principales, on peut citer :

  • La désignation d’un Délégué à la Protection des Données (DPO) : Les entreprises dont le traitement des données personnelles est une activité principale ou qui traitent des données sensibles à grande échelle doivent désigner un DPO. Ce dernier a pour mission de veiller à la conformité du traitement des données au RGPD et d’informer et conseiller l’entreprise sur ses obligations.
  • La tenue d’un registre des traitements : Les entreprises doivent tenir un registre détaillant l’ensemble de leurs traitements de données personnelles, ainsi que les mesures prises pour assurer leur sécurité.
  • La réalisation d’analyses d’impact : Lorsqu’un traitement présente un risque élevé pour les droits et libertés des personnes concernées, les entreprises doivent réaliser une analyse d’impact relative à la protection des données (AIPD) afin d’évaluer ce risque et de prendre les mesures nécessaires pour le réduire.
  • La notification des violations de données : En cas de violation de données à caractère personnel, les entreprises ont l’obligation d’en informer l’autorité de contrôle compétente (la CNIL en France) dans un délai de 72 heures. Si la violation est susceptible d’engendrer un risque élevé pour les droits et libertés des personnes concernées, ces dernières doivent également être informées.

Conseils pour se mettre en conformité avec le RGPD

Pour vous assurer de respecter les nouvelles responsabilités imposées par le RGPD, voici quelques conseils :

  • Effectuez un audit de vos traitements de données personnelles afin d’identifier les actions à mener pour vous mettre en conformité avec la réglementation.
  • Mettez en place des procédures internes pour garantir la sécurité des données et prévenir les violations.
  • Rédigez ou mettez à jour vos politiques de confidentialité et autres documents d’information à destination des personnes concernées.
  • Sensibilisez et formez vos collaborateurs aux enjeux du RGPD et aux bonnes pratiques en matière de protection des données personnelles.

Afin de vous aider dans cette démarche, n’hésitez pas à faire appel à un avocat spécialisé en droit des nouvelles technologies ou à consulter les ressources mises à disposition par la CNIL et autres autorités européennes de protection des données.

Dans ce contexte où la protection des données personnelles est devenue cruciale pour les entreprises, il est essentiel de prendre en compte les nouvelles responsabilités imposées par le RGPD et de mettre en place les mesures nécessaires pour assurer la conformité de vos traitements. En suivant ces conseils et en vous tenant informé des évolutions législatives et jurisprudentielles, vous pourrez anticiper les risques liés à la protection des données et vous adapter aux exigences du RGPD.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *